Lettre de démission remise en main propre : ce qu’il faut savoir !

lettre de démission remise en main propre

Le monde de l’emploi est régi par des règles simples et souples. En vertu de celles-ci, un employé peut mettre fin de manière unilatérale à son contrat de travail. La lettre de démission remise en main propre est l’un des moyens adéquats pour faire connaître son désir de démission.

Lettre de démission remise en main propre : Qu’est-ce que c’est ?

Démissionner signifie avant tout, abandonner, laisser tomber une chose. Dans le cadre d’un emploi, la lettre de démission est un document, rédigé par l’employé à l’endroit de son supérieur hiérarchique. Au travers de cette lettre, l’employé exprime son désir d’abandonner son poste et les raisons qui sous-tendent cette décision. La remise de la lettre en main propre est la méthode privilégiée encore utilisée de nos jours pour démissionner.

Quel est l’intérêt de la remise en main propre de la lettre de démission ?

La remise en main propre de la lettre de démission est importante à certains égards. Elle permet de gagner un temps précieux et coûte mieux qu’une lettre recommandée avec accusé de réception. Le courrier électronique ravit certes la vedette à la remise en main propre, mais elle le surpasse sur le terrain de la proximité. En effet, remettre la lettre de démission en main propre vous permet d’entrer directement en contact avec le décideur de l’entreprise.

Ce sera l’occasion pour vous de discuter avec votre supérieur pour expliquer en profondeur les raisons de votre démission. Que ce soit à cause des conditions de travail, d’un projet entrepreneurial, l’adhésion au service public, des solutions peuvent être trouvées. Au lieu d’une démission, la situation peut changer et devenir moins dramatique. Vous pouvez repartir en ayant de bonnes relations avec vos précédents employeurs et dans certains cas, des recommandations.

Quelles sont les informations à mentionner sur une lettre de démission remise en main propre ?

Certaines informations doivent nécessairement figurer sur votre lettre de démission. De toute évidence, vous devez mentionner vos coordonnées personnelles, votre volonté de démissionner, la date de votre entrée au sein de l’entreprise. La date de remise en main propre de la lettre de démission. La mention de cette date est d’ailleurs ce qui fait un la particularité de cette lettre de démission.

À vrai dire, la date de rédaction effective n’apparaît pas sur la lettre, mais celle où vous l’avez remis à votre employeur. En dehors de ces éléments, vous devez citer dans la lettre le délai de préavis fixé dans le contrat de travail. Vous devez indiquer précisément le jour de votre départ définitif de l’entreprise à compter de la date de la remise en main propre. Vous pouvez également vous dispenser du délai de préavis sous l’autorisation de votre employeur.

Quel est le bon moment pour donner sa lettre de démission en main propre ?

Le bon moment n’existe pas pour remettre sa lettre de démission. Démissionner nécessite simplement une bonne et profonde réflexion. Vous devez prendre le temps d’analyser toutes les implications de l’abandon de votre travail, parce que le retour en arrière est souvent difficile. Lorsque votre décision serait complètement prise, vous pouvez faire le pas vers les personnes autorisées à recevoir la lettre de démission.

Qui peut recevoir la lettre de démission en main propre ?

Idéalement, la lettre de démission en main propre est remise à l’employeur. Cependant, elle peut être aussi remise à des tiers en son absence. Vous pouvez ainsi remettre votre lettre de démission à un :

  • Chargé des ressources humaines de l’entreprise ;
  • Mandataire de l’employeur.

La remise de la lettre de démission ne se fait pas aussi aisément. Certaines règles sont à respecter. Vous avez l’obligation de rédiger la lettre en deux exemplaires identiques pour vous et pour l’employeur ou ses représentants. La lettre doit porter la mention lettre de remise en main propre contre une décharge. L’employeur ou ses mandataires devront signer les deux exemplaires de la lettre avant de vous remettre votre exemplaire. La décharge ou la signature du destinataire est la preuve légale qui marque l’acceptation de votre démission.

Quelques conseils pour rédiger sa lettre de démission

Aucun formalisme n’est exigé pour la rédaction d’une lettre de démission. Elle peut par conséquent se présenter oralement comme de manière écrite. L’écrit est la meilleure forme, car elle peut servir de preuve en cas de litige. Pour rédiger votre lettre de démission, les conditions doivent vraiment être favorables. Vous devez manifester votre décision de rupture unilatérale de contrat en toute liberté. Il est déconseillé de rédiger la lettre dans les locaux de l’entreprise, sous le coup de l’émotion ou de la colère. Le calme et la patience doivent vous guider dans votre prise de décision et dans la rédaction.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.