Tout savoir sur les indemnités journalières après 6 mois d’arrêt de travail

indemnités journalières après 6 mois d'arrêt de travail

Un arrêt de travail prolongé allant sur une courte durée (6 mois minimum) ne peut s’expliquer que par une maladie ou un accident ayant affecté le salarié. Cet arrêt de travail ouvre le droit à une indemnisation journalière après 6 mois d’arrêt de travail si le salarié consulte un médecin qui lui prescrit l’arrêt.  Les indemnités journalières après 6 mois d’arrêt de travail sont calculées suivant des critères bien définis.

Quels cas pour être indemnisé journalière après 6 mois d’arrêt de travail ?

Les indemnités journalières sont versées par l’assurance maladie pour compenser le salaire de l’employé durant son arrêt de travail. Vous pouvez bénéficier des indemnités journalières après 6 mois d’arrêt de travail dans deux cas de figure.

Dans le premier cas de figure, vous bénéficier d’une indemnisation journalière après 6 mois d’arrêt de travail si vous êtes affilié à une assurance maladie d’une ancienneté de 12 mois minimum. De plus, vous aurez déjà effectuer au sein de votre entreprise 365 jours, précédant la date de l’arrêt.

Dans le deuxième cas de figure, Il vous faut être assuré à une assurance maladie depuis au moins 12 mois et avoir cotisé sur un salaire supérieur ou égal à 2030 fois le montant du SMIC pendant les mois avant l’arrêt de travail. Si toutes les conditions sont remplies, le salarié peut jouir du droit aux indemnités journalières durant 3 ans en cas d’arrêt de travail.

Comment calculer le montant de vos indemnités journalières ?

L’indemnité journalière versée après votre arrêt de travail représente 50 % du salaire journalier que vous vous faites de base. Celui-ci est calculé sur la moyenne des salaires bruts des 3 derniers mois précédant la cessation de travail (12 mois lorsqu’il s’agit d’une activité saisonnière). En prenant l’exemple ou votre salaire brut journalier est de 80 €, l’indemnité à versée sera de 40 € par jour.

Néanmoins, les indemnités journalières après 6 mois d’arrêt de travail ne se calcule pas sans prendre en considération les mensualités brutes qui n’excède pas 1,8 fois le SMIC mensuel. Votre indemnité peut donc être calculée en fonction de la totalité ce que vous percevez comme salaire mensuel. Il faut souligner que ces conditions peuvent varier d’une entreprise à une autre. Car, certaines entreprises prévoient des traitements particuliers à leurs employés en cas d’arrêt de travail.

Par exemple, dans certaines entreprises, la méthode de calcul du montant de l’indemnité est liée à l’ancienneté des employés, qui est de 60 %, 70 %, 80 %, 90 % ou 100 % de leur salaire. En effet, l’entreprise versera des indemnités journalières selon que le service continu (travail sans interruption) soit d’une durée de 2 ans, de 4 ans, de 6 ans ou de 8 ans. Pour donc un employé ayant 2 ans dans le service, son indemnité journalière constituera 60 % de son salaire en cas d’arrêt de travail.

Versement des indemnités journalières

Les indemnités journalières après 6 mois d’arrêt de travail sont versées tous les 14 jours par l’assurance directement à votre compte ou celui de votre employeur. Il faut savoir que le premier versement ne prend pas en compte les 3 premiers jours après votre arrêt de travail. Les indemnités journalières sont dues à partir du 4e jour après l’arrêt de travail. C’est le délai de carence qui peut dans des cas exceptionnels fait des exceptions. Le salarié a donc droit au nombre d’indemnités journalières nécessaire durant toute sa période d’arrêt maladie. Dans notre cas, l’arrêt maladie est de courte durée. Mais, si l’employé est atteint d’une affection d’une longue durée, les indemnités journalières lui sont versées sans limitation.

A quoi servent les indemnités journalières versées après 6 mois d’arrêt de travail et comment en bénéficier ?

Les indemnités journalières vous sont versées par votre assurance maladie pour compenser la perte de vos allocations chômage pendant votre inactivité. Vous les percevez après un délai de carence de 3 jours, une fois que vous remplissez les conditions. Le montant de cette indemnité n’est rien d’autre que le salaire que vous touchiez pendant vos derniers mois de travail.

Pour bénéficier d’une indemnité journalière, il vous suffit d’adresser à votre caisse primaire d’assurance maladie les documents suivants : votre certificat de travail et vos bulletins de salaire pour les 4 mois précédant la date d’interruption. Dans le cas où vous travaillez de façon saisonnière, vous pourrez fournir vos bulletins de salaire sur la période des 12 mois précédant la fin de votre dernier contrat.

En définitive, les indemnités journalières couvrent la période de votre arrêt de travail justifié par un accident ou une maladie approuvée par un médecin. Si toutes ces conditions sont valides, vous toucherez les indemnités journalières durant toute la période d’arrêt. Mais, notez que ces relevés d’indemnités constituent des bulletins de salaire qui valident également vos droits à la retraite.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.